Prestations

Pédicurie

Soins au cabinet

Le soin de pédicurie consiste à traiter les affections des ongles (les mycoses unguéales ou les ongles incarnés) et de la peau (les cors, les durillons, les callosités, les crevasses, les verrues plantaires) au niveau du pied.
Un soin de pédicurie peut se faire au cabinet ou à domicile et dure en moyenne 45 minutes.
Par mesure d’hygiène, le pédicure-podologue porte une blouse, des gants et utilise du matériel stérile sous sachet et des lames (bistouri, gouges) à usage unique.
Le pédicure-podologue est en mesure de vous prescrire des topiques à usage externe (crèmes, antiseptiques, traitements des mycoses ou des verrues plantaires) figurant sur une liste fixée par arrêté ministériel.

Onychoplasties

Une onychoplastie est une technique thérapeutique visant à reconstituer partiellement la tablette unguéale en permettant la repousse physiologique de celui-ci ainsi que le maintien des bords latéraux.

Les matériaux utilisés sont des matériaux dentaires, résine de méthacrylate de méthyle qui sèche à l’air libre ou résine photopolymérisable à la lumière UV, qui permettent de respecter les règles d’hygiène lors de la pose. Ces matériaux n’adhèrent pas à la peau.

Indications :

  • coupe large thérapeutique (ongles incrustés ou incarnés)
  • onycholyse partielle
  • onychodysmorphie post traumatique
  • incarnations d’ongles antérieures
  • phase de contention en orthonyxie
  • esthétique

Précaution d’emploi :

  • diabétiques
  • artéritiques
  • neuropathies

Contre-indications :

  • toute affection ou infection pouvant altérer la qualité de l’épiderme : mycose, hyperhydrose , verrue, lésion, infection.
  • micro traumatismes répétés (dans certains sports)
  • allergie au produit
Orthoplasties

Une orthoplastie est une contention diurne, amovible, flexible, réalisée sur mesure en élastomère de silicone destinée à protéger une lésion et/ou à corriger une déformation d’un ou plusieurs orteils.

Deux modes d’action :

  • un mode protecteur : il permet de répartir les hyperpressions qui s’exercent sur la lésion au pourtour de celle-ci.
  • Un mode correcteur: il consiste à maintenir l’orteil en position corrigée (la plus physiologique possible). Elle sera exercée manuellement lors de la réalisation de l’orthèse.

Il existe différentes formes d’orthoplasties

Les plus couramment réalisées sont :

Contre-indications :

  • nevus (grain de beauté)
  • cicatrice
  • œdème
  • plaie
  • mycose
  • hyperhydrose

Précautions d’emploi :

  • diabétiques
  • artéritiques
  • neuropathies
Orthonyxies

Une orthonyxie est  une technique thérapeutique de correction unguéale s’appliquant aux différentes dysmorphies unguéales afin de les corriger et de faire cesser les douleurs conflictuelles qui en résultent.

Les différentes dysmorphies unguéales :

▪ Volute : hypercourbure transversale avec augmentation de courbure de proximal en distal et perte de parallélisme des bords latéraux.

▪ Plicature : hypercourbure transversale avec verticalisation d’un ou deux bords latéraux sans perte de parallélisme des bords latéraux. Peut être uni ou bilatérale.

▪ Tuile de Provence : hypercourbure latérale convexe vers le haut avec conservation du parallélisme des bords latéraux.

Ces dysmorphies entrainent des conflits au niveau du sillon : hyperkératose, cor du sillon, ongle incarné…

 

Traitement : Il existe 4 types d’orthonyxies

  • à fil dentaire : un anneau, deux branches, deux crochets.
  • à fil titane : un ou deux fils maintenus par une résine photopolymérisable.
  • BS : lamelle résine collée sur l’ongle avec une colle cyanoacrylate.
  • Languette Bacquart : fil titane enveloppé d’un polymère.

Lors de la pousse de l’ongle, le fil (ou la lamelle) va avoir tendance  à retrouver sa forme initiale d’où des forces de traction vers le haut et en externe.

Durée du traitement :

  • 6 mois de correction : phase active
  • 6 mois de contention : phase passive

 

Contre-indications :

  • ongle mou (enfants)
  • onyxis – péri onyxis (infection)
  • bourrelet hypertrophique, adhérent

Précautions d’emploi :

  • pathologies générales : diabétiques, artéritiques, neuropathies
  • mycoses unguéales
Soins à domicile

Les soins de pédicurie peuvent être également réalisés : au domicile, à l’hôpital ou en maison de retraite. Un équipement portatif adapté permet de prodiguer des soins de qualité aux patients ne pouvant pas se déplacer.

Pauline Petiot se déplace dans les 15km autour d’Albertville.

Podologie

Bilan Podologique

Le bilan podologique (ou examen clinique) est obligatoire avant la réalisation de semelles(ou orthèses plantaires) et se déroule en plusieurs étapes.

L’interrogatoire

C’est l’étape qui va permettre au pédicure-podologue d’en savoir un peu plus sur votre motif de consultation, l’origine et le type de la douleur, vos antécédents, vos habitudes de travail, votre pratique sportive, vos habitudes de chaussage…et tout ce qui pourrait lui être utile pour établir un diagnostic et réaliser une paire d’orthèses plantaires la plus adaptée possible.

L’examen clinique en décharge

Il se déroule assis dans un fauteuil ou allongé sur une table d’examen. Le pédicure-podologue palpe la/les zone(s) douloureuse(s) afin de définir la structure anatomique en souffrance (peau, os, muscle, ligament, articulation…). Il observe aussi l’aspect extérieur du pied qui pourra lui fournir différentes informations. Cette étape permet également de mobiliser certaines articulations afin d’en observer les limites physiologiques ou pathologiques.

 

L’examen clinique en charge
  • Statique

Le pédicure-podologue vous observe debout de face, de dos, de profil sur un podoscope et/ou une plateforme podométrique reliée à un ordinateur. Cette étape du bilan podologique lui permet d’observer les différents appuis plantaires ainsi que la position des différents segments du membre inférieur les uns par rapport aux autres.

  • Dynamique

Lors du bilan podologique dynamique, le pédicure-podologue vous observe marcher. Il observe également vos chaussures afin d’en déterminer une éventuelle usure anormale.

A la fin de ces différents bilans, le pédicure-podologue effectue une prise d’empreintes sur un scanner ce qui lui permettra de réaliser vos semelles orthopédiques sur mesure.

Si le diagnostic n’a pas pu formellement être posé à la fin de ces bilans, le pédicure-podologue pourra vous orienter vers des examens complémentaires, un médecin généraliste ou spécialiste.

Dans le cas contraire, le pédicure-podologue décidera du type de semelles à mettre en place (thermoformées, thermosoudées ou classiques) et des éléments à y intégrer. Il réalisera ensuite lui même dans l’atelier du cabinet vos orthèses plantaires.

Suite à la réalisation des orthèses plantaires, vous reviendrez au cabinet afin d’essayer celles-ci dans vos chaussures. Cette étape permet au pédicure-podologue de modifier les semelles si nécessaire pour une meilleure adaptation. Dans tous les cas, n’hésitez pas à rappeler votre pédicure-podologue en cas d’apparition d’une gêne qui n’aurait pas été ressentie lors de l’essayage, une nouvelle modification pourra y être apportée.

Pour toute consultation en examen podologique, n’oubliez pas vos examens complémentaires (radiographies, IRM, scanner, echographies…) ainsi que vos diverses paires de chaussure (sport et ville, usées ou neuves).

Réalisation d’orthèses plantaires

A la suite d’un bilan podologique effectué en cabinet, le pédicure-podologue réalise une paire d’orthèses plantaires.
Au cabinet, toutes les semelles sont réalisées par thermoformage : directement moulées sur le pied  ou à partir de positifs en résine selon la pathologie du patient.
Le pédicure-podologue choisira l’une ou l’autre des techniques selon votre pathologie, vos besoins. De même il adaptera les matériaux utilisés en fonction de ces mêmes critères.
Les semelles orthopédiques peuvent être adaptées à tous types de chaussant : de l’escarpin à la chaussure de randonnée en passant par les chaussures de sécurité et à  tous types de patients : de l’enfant à la personne âgée en passant par le sportif intensif.

Ainsi, une paire d’orthèses plantaires peut être réalisée aussi bien en prévention que pour corriger une déformation ou soulager une douleur déjà présente.

 

Le port de semelles orthopédiques chez les enfants en phase de croissance permettra de corriger un trouble statique afin qu’il ne se fixe pas à l’âge adulte et n’entraine pas d’autres pathologies plus tard.

Réalisation de K Taping

C’est une façon différente d’aborder les désordres tendineux, ligamentaires et circulatoires. Il a pour but d’effectuer une décompression des tissus, l’accélération des échanges liquidiens, la microcirculation, un meilleur retour veineux, une optimisation du mouvement, stimule les muscles et agit sur leur proprioception.